FANDOM






Suite à l'intervention de M. Gaye le 19 mars (Tohut Bahut, je lui ai posé quelques questions concernant son métier d'animateur au CLEMI.

1) Quel est vôtre rôle au sein du CLEMI ?

Je suis le responsable du Clemi (Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias d’Information), le service d’éducation aux médias du rectorat, pour l’académie depuis 1993. Je coordonne donc l’équipe du Clemi, je prévois les actions d’éducation aux médias pour l’année scolaire, je fais de la formation aux médias auprès des élèves, mais aussi des enseignants. Je réalise des reportages écrits ou audiovisuels. J’aide les collégiens et les lycéens à faire leurs propres médias, journal papier, journal internet, radio, webradio, web télévision. Enfin je suis le responsable pédagogique et journalistique du média lycéen francophone d’information Typo, média qui va fêter ses 15 ans.


2) Quelles études avez-vous faites ?

Je suis au départ professeur de mathématique. Mais j’ai une vision particulière de l’école. J’aurais pu fonder, il y a 25 ans, une association qui se serait nommée ELEV , École Lieu d’Étude et de Vie. Pour moi, l’école, c’est certes un lieu où l’on apprend à lire, écrire et compter, mais aussi un moment où l’on doit apprendre à être, à vivre ensemble… Faire un journal m’a paru correspondre à ce que je voulais. J’ai donc créé en 1987 le journal Millefeuille, le journal du collège de Buxy (71). Dans ce journal, qui a vécu 13 ans, on parlait de tout, de ce qui se passait au collège, mais bien plus de ce qui se passait au dehors de l’établissement, de ce qui se passait dans la « vraie vie ». Les élèves partaient en reportage hors les murs, rencontraient plein de gens, des petits et des grands qui avaient tous une histoire à raconter, une information à donner… ils sont même partis faire des reportages en Roumanie et au Danemark. C’est par le Millefeuille que je suis entré au Clemi en 1988. C’est fait de nombreux stages dans différents médias, écrits, radios, télévisés… j’ai lu beaucoup de livres parlant du sujet… Je me suis formé et j’ai beaucoup utilisé ce que j’avais appris sur le terrain avec Millefeuille puis avec Typo, le journal des lycéens… et ensuite j’ai formé des professeurs, des élèves…


3) Qu'est-ce qui vous plaît dans votre métier ?


J’aime la diversité de ce métier, le travail avec les élèves, la formation des enseignants, la rencontre avec des gens, les émotions que l’on ressent les différents supports utilisés pour faire passer l’information, la réalisation d’articles écrits, Web ou d’émissions télévisées, l’utilisation de l’outil informatique qui ne cesse de progresser, toujours en mouvement perpétuel, et qui nous permet de mieux faire encore, de mieux informer. Je suis passionné par tout cela et j’ai envie de partager cet état avec d’autres. C’est un métier riche, mais très chronophage.



4) Si vous deviez le qualifier d'un adjectif, lequel serait-ce ?


L’adjectif qui caractérise mon métier c’est passionnant, les mots « ouverture sur le Monde ».

5) Quels sont, pour vous, les mots clés de la réussite d'un journal ?

Pour réussir son journal, il n’y a pas 36 façons, il faut de la curiosité, l’envie de partager avec d’autres ce que l’on a eu la chance de vivre, de la persévérance, de la tolérance, du travail, du temps, de la passion, du plaisir de rencontrer les autres, les écouter et retranscrire, le plus fidèlement possible, ce qu’ils nous ont raconté, dit et un travail structuré en équipe...

Ninon Thomas

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard